ATTENTION :

Chargement...
Bons Plans

Vous souhaitez réserver moins cher ? Réservez avec Wein Location et bénéficiez d'une remise sur la location de voitures et utilitaires à l'île de la Réunion.

VOIR TOUS LES BONS PLANS

Religions

Rites et coutumes religieuses

La population réunionnaise se partage entre diverses ethnies qui ont chacune leurs religions, rites et coutumes. Une exploration détaillée des différentes fêtes et célébrations permet d'avoir une vue d'ensemble de ce qui compose l'âme réunionnaise.

Malbars ou Tamouls et Hindouisme

Originaires du sud-est de l'Inde, les Malbars ou Tamouls ont conservé les pratiques religieuses de leurs ancêtres. Chaque grande ville possède un ou plusieurs temples qui comptent de nombreux fidèles. Les manifestations religieuses hindoues sont en effet très suivies dans l'île.

  • La marche sur le feu

    Originaire du Tamil Nadu, en Inde du sud, ce rituel d'expiation mobilise les foules par son caractère spectaculaire. Gage de pureté et de vérité dans la mythologie hindoue, elle engage le pénitent à un long jeûne et un long recueillement avant la cérémonie, qui l'immunise contre la douleur des charbons ardents. Elle se déroule au mois de janvier.

  • Cavadee où la fête du dieu Mourouga

    Cette célébration invite le sacrifiant à faire don de sa douleur au dieu Mourouga par un ensemble de rites : le carême, la purification dans l'eau de mer, les offrandes, les prières et, le plus impressionnant, l'introduction d'aiguilles et de crochets d'argent dans le corps et la langue. Cette pratique est vécue comme une épreuve personnelle et une purification du corps et de l'esprit. La célébration se déroule sur plusieurs dates au mois de janvier, à la dernière pleine lune d'avril et de mai à Saint-Pierre, Saint-Paul et Saint-Benoît, à la dernière pleine lune de janvier à Saint-André et Saint-Louis. Elle se ponctue par un défilé des pénitents.

  • Pongol

    La fête de Pongol, mot dérivé du Tamoul pongal qui signifie ébullition, donne lieu à des cérémonies à l'intérieur des temples, où sont mis en scène des récits mythologiques. Cette fête populaire représente un point fort de la vie religieuse hindouiste dans l'île.

  • Durga Puja

    Célébrée dans les temples et en famille, cette fête fait honneur à la fertilité et aux femmes. Dédiée à la déesse d'or Maha devi, elle met en avant Durga, forme la plus terrible de la déesse, qui dans les textes sacrés, est représentée avec un collier de serpent chevauchant un tigre dans des combats redoutables contre les démons. Dotée de plusieurs bras, elle se fait la vengeresse des dieux, équipée d'armes mythiques.

  • Jour de l'An Tamoul

    Symbolisant les 4 ères qui voient l'apparition de l'homme sur la terre, l'âge d'or, l'âge d'argent, l'âge de cuivre et celui du rayonnement de l'homme, ce jour célèbre le renouveau de la nature. Fêté d'abord en famille, il invite ensuite à se rendre au temple pour prier et écouter les prédications extraites du calendrier Tamoul. Sujet de nombreuses festivités partout dans l'île, il est commémoré selon un calendrier astral au moment précis où le soleil entre dans le signe de Médan selon le Pandjagom.

  • La fête de Karly ou Kali

    Cette fête donne lieu à des sacrifices d'animaux, en particulier coqs et cabris, spécialement élevés pour cette occasion. Elle célèbre la déesse destructrice de démons, Kali la noire.

  • Dipavali ou la fête de la Lumière

    Des défilés nocturnes à la bougie en costumes indiens traditionnels, des conférences et des spectacles de danse rendent hommage à la Lumière et sont l'occasion de promouvoir la culture et les traditions de l'Inde. Cette fête est célébrée dans la 4ème phase de la lune descendante du mois d'Ashvina (septembre/octobre) dans le calendrier Tamoul, nuit considérée comme la plus noire de l'année.

Zarabes et Islam

De confession sunnite, les Zarabes sont issus du Goujarat à l'ouest de l'Inde. Ils inaugurent la première mosquée de France, à Saint-Denis de La Réunion, en 1905. Aujourd'hui, les principales villes de l'île accueillent un lieu de culte.

  • Le Hadj où le pélerinage à la Mecque

    Faisant partie des 5 piliers de l'Islam, le Hadj est obligatoire pour tout musulman qui se respecte. Défini par le gouvernement d'Arabie Saoudite, le pèlerinage se déroule du 8 au 12 du mois de zil-hijah, le douzième du calendrier musulman. Il invite au respect de plusieurs rites dont les deux plus importants sont la Déambulation et le pèlerinage à la plaine d'Arafat.

  • Id-ul-adha-kébir ou le jour d'Abraham

    Célébrée à la fin du Hadj, cette fête commémore l'engagement du prophète, prêt à immoler son fils en vertu de sa foi envers Dieu, qui par ailleurs remplaça l'enfant par un bélier. A La Réunion, elle est l'occasion de sacrifices de bœufs, à défaut de moutons. L'animal sacrifié est divisée en trois parts, une pour les nécessiteux, une pour le repas de famille, une pour le propriétaire de l'animal. Le jour d'Abraham est synonyme de partage et de solidarité pour les Musulmans.

  • Le Ramadan

    Parmi les 5 piliers de l'Islam, le Ramadan célèbre le Qûran, la révélation de la parole de dieu à Mahomet. Période de jeûne, il s'étale sur une durée d'environ 30 jours, selon la lune. Il est pratiqué le 9ème mois du calendrier musulman.

  • Id-ul-fitr ou la fin du Ramadan

    Très importante à La Réunion, cette fête célèbre la fin du Ramadan et présente l'occasion pour les fidèles de prier et d'implorer le pardon de dieu pour leurs péchés. Les mosquées sont d'ailleurs bondées pendant ce temps de festivités et de manifestation de foi. Elle a lieu le dernier jour du jeûne, à l'appartition de la nouvelle lune.

Chinois entre Catholicisme et Bouddhisme

Originaire de la province de Canton, la population chinoise de La Réunion se divise en deux groupes, les Hakkas et les cantonnais de Nam-Hoy et Soun-Tac. Evangélisés pour la plupart à leur arrivée à La Réunion et de foi catholique, ils continuent de pratiquer quelques rites ancestraux, par ailleurs légèrement modifiés par l'histoire et l'éloignement, dans des temples chinois.

  • Guan Di

    En juillet, 6ème mois du calendrier chinois, la fête de Guan Di rend hommage au célèbre guerrier du même nom, divinisé par l'Empereur de Chine au XVIème siècle. Dieu de la guerre et Grand Empereur qui aide les entreprises et protège l'état, il est commémoré pour apporter aide à la famille. La célébration se déroule sur 2 soirées, la première est l'occasion d'offrandes alimentaires (viandes, vermicelles, fruits et gâteaux) accompagnées d'encens, et d'offrandes symboliques par l'incinération de papiers représentant des billets monétaires, censée remercier Guan Di pour la prospérité. La seconde est réservée à la famille, qui cuisine les offrandes alimentaires destinées au dieu.

  • Le Nouvel An chinois

    Commémoré entre le 21 janvier et le 19 février, en fonction du calendrier lunaire chinois, la célébration du nouvel an s'étale sur une période de 8 jours. Pétards traditionnels, offrandes aux Génies, et particulièrement au Génie du Foyer, accompagnés de petits papiers porteurs de bons présages en sont les rituels de base. C'est aussi l'occasion de réunir la famille autour d'un repas hautement symbolique. Le poulet entier apporte la santé, les boulettes de poisson, de crevettes et de viande assurent la réussite dans les études, quand les légumes procurent l’intelligence. Il se ponctue toujours par des dons d'argent, glissé dans des enveloppes rouges, couleur porte-bonheur synonyme de courage, censés apporter la chance toute l'année.

Le Catholicisme

Majoritairement catholique, la population réunionnaise est fervente pratiquante. Pas une ville ou un village sans une église ou une chapelle. Il n'est pas rare de croiser aux abords des routes de petits autels garnis de fleurs ou accompagnés de bougies allumées en faveur de dieu ou de la vierge Marie.

  • L'Epiphanie

    Célébrée le premier dimanche de janvier, l'Epiphanie rend hommage au 3 premières manifestations du Christ, sa naissance, son baptême et son premier miracle aux noces de Cana. C'est aussi l'occasion de commémorer l'adoration des rois Mages envers le Christ.

  • Le Carême

    Le Carême, qui signifie quarantaine, se déroule sur 40 jours pendants lesquels les pratiquants préparent la semaine de Pâques. La tradition veut que les chrétiens fassent pénitence de leurs péchés par un jeûne, des prières et la pratique de l'aumône. Il débute le mercredi des Cendres, pour rappeler que les hommes ne sont que poussière sans la vie donnée par dieu, et se termine le premier jour de la semaine de Pâques. Le dimanche précédant la fête de pâques, on célèbre le dimanche des Rameaux et de la Passion du Seigneur. Cette célébration rend hommage à l'entrée de Jésus à Jerusalem et à sa mort sur la croix.

  • Pâques ou la Résurrection du Christ

    Célébrée le premier dimanche après la pleine lune du printemps, la fête de Pâques commémore la résurrection du Christ, le jour où Marie-Madeleine découvre le tombeau ouvert et sans corps de Jésus. Pâques signifie passage, c'est donc la fête du passage de l'ombre à la lumière. Le vendredi Saint fait l'objet de plusieurs chemins de croix à travers l'île.

  • La Vierge Noire de Sainte-Marie

    Commémorée le 1er mai, la Vierge noire, protectrice des opprimés, tient son existence d’une légende porteuse d'un grand message d'espérance dans l'île. Mario, un esclave en fuite, aurait imploré l'aide de Marie pour échapper à ses poursuivants. La Vierge entendant ses supplications aurait alors fait pousser un grand bougainvilliers à l'entrée d'une grotte pour lui rendre la liberté. Des milliers de pélerins arpentent chaque année le chemin qui conduit à la Vierge, aujourd'hui dressée près de la rivière des Pluies à Sainte-Marie.

  • L'Ascension du Piton des Neiges et la dernière Apparition du Christ

    40 jours après sa résurrection, le Christ apparaît à ses disciples avant son élévation vers le ciel. Des milliers de réunionnais célébrèrent l'Ascension en arpentant les chemins escarpés du plus haut sommet de l'île jusqu'en 2001. Pour des raisons de sécurité, l'évêché a décidé de reporter la célébration au Colorado, dans les hauteurs de la ville de Saint-Denis.

  • La Pentecôte ou la Messe du Saint-Esprit

    Jour où l'Esprit Saint descendit sur les apôtres accompagnés de la Vierge Marie, le lundi de Pentecôte réunit les chrétiens de l'île dans l'église du Saint-Esprit situé au Chaudron, à Saint-Denis. Fête la plus importante du calendrier chrétien, elle est célébrée 50 jours après la résurrection du Christ.

  • Saint-Expédit

    Ce Saint romain a la qualité d'exaucer les vœux rapidement. Il est largement apprécié par les Réunionnais et également célébré par la communauté hindoue qui lui reconnaît des pouvoirs bénéfiques, bien que redoutables.

  • La Vierge au Parasol

    Très célèbre à La Réunion, la Vierge au Parasol de Bois-Blanc fête la résurrection de la Vierge Marie, le jour de l'Assomption. Plusieurs légendes circulent sur son existence, mais la plus populaire reste celle d'un propriétaire terrien qui l'aurait érigée dans son champ, au Brûlé, pour protéger ses récoltes des coulées du volcan. Elle ne siège plus aujourd'hui à son emplacement d'origine suite à l'éruption du Piton de la Fournaise en 2001.

  • Les pélerinages de la Sainte-Croix

    Le 14 septembre, deux importants pélerinages s'effectuent dans l'île, des milliers de fidèles se rassemblent au piton du Calvaire à Petite-île et à la Croix Glorieuse, à la Plaine des Palmistes.

  • Notre Dame de la Salette

    Du 09 au 19 septembre, le plus grand pélerinage de La réunion, Notre Dame de la Salette, se déroule dans l'église du même nom, au sein de la commune de Saint-Leu. Propre à l'histoire de l'île, il célèbre l'arrêt d'une épidémie de choléra qui aurait touché l'île en 1859. La légende veut que le Père Sayssac, alors curé de Saint-Leu, incite les fidèles à implorer la vierge pour que la maladie s'arrête aux portes de la commune, ce qu'elle fit. Une église fut érigée en son nom.

  • La Toussaint ou la fête des Morts

    Le 02 novembre, jour de la fête des Morts est l'occasion d'entretenir les tombes familiales et de garnir les sépultures de fleurs, de bougies et de fruits.